Bien choisir son e-liquide pour une vape sans danger

Si vous êtes parmi ceux qui hésitent à passer de la cigarette conventionnelle à la cigarette électronique, sachez que vaper est moins dangereux que fumer. Plusieurs études l’ont déjà prouvé. Toutefois, ceci va aussi dépendre de l’e-liquide que vous utilisez. C’est la vapeur produite par cette solution que le vapoteur va inhaler. Connaissez-vous réellement les substances dans l’e-liquide ? Quels e-liquides éviter pour une vape sans danger ? Nous allons répondre à ces interrogations dans cet article et nous allons également vous apporter quelques conseils pour bien choisir votre e-liquide.

Les principaux ingrédients du liquide de vape

Pour bien choisir un produit, que ce soit une boisson ou un e-liquide, il est fortement recommandé de se pencher sur ses composants. Acheter au bon prix sur un site de vape français votre e-liquide peut déjà vous rassurer, mais vous serez rassurez si vous connaissez les composants de la solution de vape.

Le propylène glycol

Sur la fiche produit de la solution de vape, vous allez trouver le propylène glycol avec l’abréviation PG. Ce produit est non toxique et il est aussi utilisé dans les produits alimentaires et les médicaments. Sur le marché, vous pouvez trouver des e-liquides composé une uniquement de PG qui est beaucoup plus liquide. Même si le propylène glycol est sans danger, certaines personnes peuvent être allergiques à ce produit. La réaction allergique peut se traduire par une sensation de picotement dans la gorge ou une irritation sur d’autres zones du corps.

La glycérine végétale

Indiquée sous le sigle VG, la glycérine végétale est aussi non toxique. C’est ce qui apporte la note de douceur lors du vapotage. Si on a d’un côté les solutions 100% PG, il y a aussi de l’autre les solutions 100% VG. Ces dernières sont plus épaisses, ce qui les rend difficiles à vapoter. On vous conseille d’adopter une vapoteuse adaptée si vous prenez ce type d’e-liquide.

Privilégier les e-liquides avec moins d’arômes

Il faut comprendre que plus la liste des ingrédients est longue, plus il y a un risque, car dans cette panoplie, il y a des substances qui sont néfastes pour la santé. A part le PG et la VG, ce sont les arômes qui vont allonger la liste des ingrédients. Si le fabricant indique qu’il utilise des arômes de qualité alimentaires, sachez que ceux-ci sont sans danger lorsqu’on les consomme, mais on ne connaît pas leurs réels effets dans le cadre d’une vaporisation. Comprenez aussi que le système respiratoire de l’homme n’a pas les mêmes barrières que le système digestif. De ce fait, il est préférable de rester sur des e-liquides avec moins d’arômes.

Il ne faut pas non plus oublier que ces arômes vont être chauffés. Ils peuvent alors produire des aldéhydes, notamment du benzaldéhyde et du diacétyle. Ces derniers sont particulièrement nocifs pour l’organisme. Pourtant, ces composants, les fabricants ne les indiquent pas toujours. Ils peuvent par exemple dire que l’e-liquide est à la saveur de fraise, mais derrière ceci, il peut y avoir du benzaldéhyde ou à la saveur beurrée qui cache du diacétyle.

Les ingrédients à éviter

Avant de passer à la caisse avec votre e-liquide, prenez le temps de bien lire les composants. Si vous trouvez VG et PG, c’est normal, mais si vous détectez un des ingrédients ci-dessus, il faudra trouver une autre solution de vape.

La dicétone

Si vous choisissez un e-liquide avec des arômes de beurre ou de crème, vous pouvez tomber sur la dicétone ou la « diketone ». Dans ce produit, il est utilisé comme additif. Il peut conduire à des maladies pulmonaires, notamment à la bronchiolite oblitérante.  Il faut comprendre aussi que le fabricant ne mentionnera pas forcément le dicétone, car c’est un groupe de produits chimiques. Vous pouvez donc trouver dans la liste « diacétyle », « acétypropionyle » ou encore « acétoïne ».

Le diacétyle

De la famille des dicétones, le diacétyle est le plus nocif. Lorsqu’il est inhalé en grande quantité et sur une longue période, il peut vous exposer à une bronchiolite. Pourtant, c’est lui qui rappelle le goût beurré dans ces e-liquides affichant des goûts de pop-corn.

L’acétylpropionyle et l’acétoïne

Même si ces deux ingrédients sont moins dangereux, il est préférable d’éviter les e-liquides qui en contiennent. A ce jour, aucune étude scientifique n’a réussi a prouvé la nocivité de l’acétylpropionyle et l’acétoïne par inhalation, il ne faut pas oublier qu’ils contiennent des traces de dicétone.

Pour une expérience de vape plus sécuritaire, il serait donc plus judicieux d’acheter au bon prix sur un site de vape français son e-liquide. Vous serez ainsi rassuré d’avoir une solution de vape qui a été fabriquée en France et qui est conforme aux normes de fabrication. Pour vous rassurer aussi, choisissez une solution venant d’un industriel connu. Ce dernier aura sûrement un personnel hautement qualifié pour la fabrication de ses produits.

Laisser un commentaire