Les principales erreurs à éviter en travaux de démoussage de toiture

73
demoussage-toiture

Pour les propriétaires de maisons individuelles, le démoussage de toit figure parmi les travaux d’entretien incontournables. Il est opéré afin de préserver et de garantir le bon état de la structure. Si l’idéal est de faire appel à une entreprise spécialisée pour le faire, la plupart du temps, nous sommes tentés de le réaliser nous-mêmes. Sans le savoir, il nous arrive cependant de commettre des erreurs difficilement remédiables. Nous en parlons justement dans cet article. Par la même occasion, nous allons voir comment les éviter. 

Passer outre l’étape du diagnostic 

De toutes les parties de la bâtisse, la toiture est la plus exposée aux agressions. Elle se dégénère face à l’invasion des champignons, de la pollution et des intempéries répétitives. C’est pourquoi il est essentiel d’évaluer son état avant même d’y mettre les pieds. En effet, le diagnostic de la toiture permet de mieux garantir votre sécurité. En outre, il donne un meilleur aperçu des problèmes qui affectent la toiture. Il est donc conseillé de faire appel à ce spécialiste en demoussage de toiture sur ce site s’occuper de son diagnostic. Grâce à son expérience dans le domaine et son sens du détail, cet artisan est le plus à même de définir le type de traitement dont a besoin votre toit. 

Choisir n’importe quelle période pour démousser son toit 

Pour les travaux de démoussage, il importe de choisir scrupuleusement le moment d’intervenir. En effet, on ne peut les exécuter en tout temps. Il faudra par exemple éviter les saisons pluvieuses et les canicules. C’est pour cette raison qu’il faut consulter les prévisions météorologiques des 3 jours à venir avant de les appréhender, et cela se justifie. En effet, il faut veiller à ce qu’il ne pleuve pas au cours des 3 jours suivants le nettoyage, surtout si l’on a utilisé des produits spécifiques. Ces derniers doivent avoir le temps de faire effet. Pourtant, une forte chaleur accélèrera leur évaporation. De ce fait, ces produits ne seront pas inefficaces. 

À titre indicatif, la fin de l’automne et le début de printemps sont les moments les plus propices à l’exécution des travaux de démoussage. 

Penser à tort que sa toiture est propre 

Un toit n’est jamais assez propre bien qu’il n’y ait aucune trace de mousses, de lichens ou de saletés. En effet, il est nécessaire d’entretenir régulièrement cet élément de la maison pour le maintenir en bon état. Son simple nettoyage est donc insuffisant. Après avoir retiré les résidus qui le recouvrent, il est fortement préconisé de mettre en œuvre un traitement hydrofuge. Cette solution améliore la durée de vie de la toiture. L’hydrofuge la rend en plus moins vulnérable à la pollution. 

En outre, le démoussage doit être entrepris tous les ans. Sa fréquence dépend néanmoins des caractéristiques propres au toit. Il faut en effet tenir compte de son ancienneté, de son revêtement, du climat de la région et de l’environnement de la maison. Pour déterminer la fréquence des travaux, il est donc préconisé de solliciter les conseils d’un professionnel. 

Se borner à nettoyer la toiture uniquement

Beaucoup assimilent le démoussage de toiture à l’enlèvement des saletés sur les tuiles et les ardoises. Pourtant, il faut savoir que le revêtement n’est pas le seul élément qui compose le toit. Il ne faut pas négliger les gouttières. Ces dispositifs jouent une fonction fondamentale dans l’évacuation des eaux de pluie. Pour qu’elles soient parfaitement fonctionnelles, il est nécessaire de retirer les débris de feuilles et les autres résidus qui se logent dans leurs parois. En plus d’abimer les gouttières, ces éléments favorisent les problèmes d’humidité dans la bâtisse.