Optimiser l’étanchéité de sa toiture : quelles solutions adopter?

73

La toiture constitue un élément qui assure le bon état de l’ensemble de la maison. Elle protège la charpente, les isolants, la façade et les fondations contre l’humidité. Mais lorsque son étanchéité est affectée, cette structure permet les infiltrations massives d’eau. En effet, nombreuses sont les sources du défaut d’étanchéité du toit. Outre les tuiles cassées, les joints endommagés ainsi que la porosité du revêtement accentuent ce problème. Dans cet article, nous allons voir les solutions à adopter pour optimiser l’étanchéité de sa toiture.

Entretenir la toiture pour préserver son étanchéité

À l’instar des autres éléments de la demeure, la toiture nécessite aussi un entretien régulier. D’année en année, elle est constamment exposée à la pollution. À côté des intempéries répétitives, les mousses, les lichens et les algues viennent ternir son état. La présence de ces végétaux parasitaires n’affecte pas uniquement l’aspect esthétique de la demeure. Elle rend les tuiles plus poreuses et donc, perméables à l’eau de pluie. Pour que l’humidité n’affecte pas les autres composants du toit, il convient donc d’y remédier rapidement.

L’entretien de la toiture se matérialise par son démoussage. Cette opération consiste à retirer les champignons parasitaires et toutes autres sortes de saletés sur sa surface. La plupart du temps, un nettoyeur haute pression tel que le Karcher est utilisé pour ce faire. Mais lorsque l’état du revêtement ne le permet pas, le nettoyage se fera par brossage. Dans tous les cas, l’idéal est de contacter un professionnel comme cet etancheur dans les Alpes Maritimes pour réaliser cette opération.

Le remplacement des tuiles fissurées et des joints endommagés

La toiture ne peut pas être parfaitement étanche si l’on ne supprime pas tout ce qui constitue une ouverture pour les infiltrations d’eau. Les tuiles cassées favorisent ce phénomène. En conséquence,  il convient de les remplacer rapidement. Dans la mesure où bon nombre d’entre elles sont endommagées, la réfection partielle ou totale du toit est de mise. Il en va de même, lorsque les tuiles sont devenues trop poreuses. Toutefois, il peut arriver qu’elles aient été déplacées par un coup de vent violent ou une averse. Dans ce cas de figure, il suffit de les remettre en place. Après le passage d’une forte intempérie, pensez donc à inspecter l’état de votre toiture.

En outre, les tuiles fissurées ne sont pas les seuls responsables des problèmes d’infiltration d’eau. Les joints endommagés le sont également. Ainsi, assurez-vous que les joints qui servent de raccord entre deux espaces de votre toit sont en bon état. Si ce n’est pas le cas, prévoyez des travaux de réparation.

L’application d’un produit hydrofuge sur la surface du toit

Après avoir débarrassé la toiture de ses impuretés, la pulvérisation d’un traitement hydrofuge à sa surface est fortement recommandée. Ce produit joue un double rôle.

Comme il est fait à base de fongicide et d’algicide, il permet, d’une part, de prévenir le développement et la prolifération des mousses, des lichens, des algues et des champignons. Il préserve la propreté de la toiture plus longtemps en la rendant moins vulnérable à la pollution.

D’autre part, l’hydrofuge fait office d’imperméabilisant. Il comble les pores des tuiles et les rend imperméables. Néanmoins, sachez que ce produit ne permet pas de traiter les problèmes d’humidité poussés. Dans ce cas de figure, des travaux de réfection sont à prévoir. En outre, il existe différentes sortes de traitement hydrofuge. Il faudra donc utiliser celui qui est le plus adapté à la nature du revêtement. Par conséquent, renseignez-vous sur les spécificités du produit avant son utilisation. À titre indicatif, on distingue l’hydrofuge à effet perlant, l’hydrofuge filmogène et l’hydrofuge pigmenté.