Qu’en dit la loi à propos de l’utilisation des caméras-espions ?

Comme son nom l’indique, un caméra-espion sert à espionner. Or, d’après la loi, il est interdit d’espion ou de film quelqu’un à son insu. Si de ce point de vue, à quoi cela peut-il donc servir ? Pourquoi le mettre à disposition de tout le monde alors que la loi est bien claire à ce sujet ? 

Que peut-on dire sur les caméras-espions ?

L’utilisation d’une caméra classique est simple, filmer ou enregistrer des évènements importants. Il en est de même avec les caméras de surveillance. Pour avoir une vie plus tranquille et en sécurité, il est plus imposant d’installer des caméras. Cette technologie audiovisuelle avance d’un grand pas et arrive jusqu’à la version miniature que l’on entend par caméra-espion. On peut en trouver sur toutes ses formes sur https://www.cameraespion.com. Surprendre quelqu’un est devenu une solution plus radicale si l’on se base sur la mise en circulation de ces gadgets. Il n’est plus question de surveiller, mais de coincer le coupable en pleine action. 

Si l’on se réfère à la condition d’utilisation des caméras de surveillance, il faut informer son entourage qu’il pourrait être filmé aux alentours de telle ou telle zone, soit par voie orale soit par affichage. Or, ce n’est pas le cas avec les caméras-espion. Si l’on avise quelqu’un de la présence d’un caméra-espion dans tel ou tel endroit, le terme « espion » ne veut plus rien dire. Ce sera juste une simple caméra comme tant d’autres. Le terme « espion » veut-il dire, en réalité « miniature » ? Si tel est le cas, alors son existence pourrait bien servir à de grandes choses sans risquer d’enfreindre à la loi.

Les conditions d’utilisation d’une caméra en général

La loi informatique et des libertés du 6 janvier 1978, modifiée par la loi du 6 août 2004 mentionne qu’il faut informer le public de la présence d’une caméra sur les lieux. Pour les entreprises ou autres sites professionnels, une affiche ou un panneau peut aller pour informer le personnel ainsi que le public. Il est également interdit de filmer une personne à son insu ce qui veut dire que les caméras de surveillance doivent être visibles par tout le monde. Du moment que vous utilisez une caméra, vous devez informer les gens, quel que soit l’endroit, mais surtout en milieu professionnel.

Il faut également remplir une déclaration à adresser à la CNIL pour pouvoir s’équiper d’un système de surveillance de cet ordre. Chez les particuliers, la loi est un peu plus souple. La condition à remplir peut se limiter à un avertissement verbal de chaque personne susceptible d’être filmée. 

Pour quel type de matériel de télésurveillance la loi s’applique-t-elle ?

D’après ce que la loi nous informe, cela ne concerne que les matériels de surveillance classique. Il n’a jamais été mentionné les règles qui régissent sur l’utilisation des caméras espions. De petites confusions chagrinent l’esprit des gens à ce sujet. Si l’on se base sur la loi et l’utilisation d’une caméra espion, il y a vraiment une contradiction. Le fait d’utiliser un gadget discret comme ce type de caméra signifie que l’on va filmer quelqu’un à son insu et que ce dernier ne sera au courant de rien. 

Laisser un commentaire