Rupture, une bonne décision ?

51
relations-qui-peuvent-detruire-un-couple

Une rupture est probablement l’un des épisodes de la vie les plus difficiles à vivre. Est-il possible de retrouver la sérénité après une rupture ?

Dure rupture…

Peu de couples pensent en arriver à la rupture un jour. Ceux qui commencent une relation sont tous convaincus que celle-ci durera toujours, pour la vie. L’un comme l’autre se voit passer leur vie entière ensemble. Ils trouvent entre eux de nombreux points communs, ce qui les persuade encore plus qu’ils sont faits l’un pour l’autre. Mais avec le temps, plus ils passent des moments à deux, avec des amis ou avec leurs familles respectives, ils se rendent compte qu’au final, ils ont trop de différences. Est-ce que vous avez déjà vécu ce genre d’expériences ? Alors, vous savez sans doute que c’est douloureux, vous avez la sensation que jamais vous ne vous en relevez.

Que vous soyez celui/celle qui a rompu ou l’autre, la souffrance est grande. Si vous avez causé la rupture, non seulement vous vivez avec cette impression d’avoir été aveugle parce que vous n’avez pas vu plus tôt que ce n’était pas la bonne personne, mais en plus, vous vous culpabilisez de mettre l’autre dans cette situation. Si vous subissez la rupture, vous n’en comprenez peut-être pas les raisons même si on vous l’a expliqué maintes et maintes fois. Ou peut-être c’est votre cœur qui n’est pas d’accord avec ces raisons même si votre esprit les comprend parfaitement. Quoi qu’il en soit, la rupture fait toujours mal, extrêmement mal dans certaines situations. Il y en a qui arrivent à extérioriser leur chagrin et parviennent à guérir plus vite, mais d’autres se referment sur eux-mêmes et préfèrent vivre seuls leur peine.

La rupture est-elle toujours négative ?

Si une rupture est récente, l’un comme l’autre pensera forcément que c’est la pire des choses qui puissent leur arriver. Vous l’avez peut-être expérimenté, vous n’arrivez pas à vous concentrer sur vos études, votre stage, votre travail, ni une quelconque autre activité. Vous n’êtes qu’une boule de peine et vous ne voyez pas le bout du tunnel. Mais si vous prenez un peu de recul, vous vous rendrez probablement compte que cette rupture peut être un mal pour un bien. Comment cela ? Une fois que vous êtes conscient/e que la relation amoureuse que vous entretenez ne mènera nulle part, vous avez décidé de couper court à ces relations. Oui, au lieu de poursuivre une relation qui vous fera souffrir nécessairement, le mieux est d’y mettre fin au plus tôt. Si vous avez encore des doutes, vous pouvez effectuer un test de compatibilité grâce à https://compatibilitedesprenoms.fr/ pour connaitre les chances que votre relation soit durable. Si le score est bas, la rupture est peut-être inévitable.

D’autres conseils peuvent aussi vous aider à mieux vivre la rupture. La logique est facile à comprendre : si vous n’êtes pas heureux pendant vos fréquentations, vous ne le serez certainement pas une fois mariés, si mariage il y a. Par conséquent, rompre reste la seule option et la meilleure chose à faire, ce n’est que bénéfice pour tous les deux. La rupture n’est donc pas toujours négative, puis prendre une telle décision est une preuve de maturité.