Construire une niche pour chien : Le Guide

179
niche pour chien

Une niche peut servir de lieu de détente, mais surtout d’abri à notre chien, notamment lorsqu’il dort à l’extérieur. La mise en place d’une niche est idéale si on a un jardin, une terrasse ou un balcon. Dans ce domaine, les options sont nombreuses, de même pour les matériaux, qui peuvent être en bois, en PVC ou en plastique.

S’il nous arrive l’idée de construire nous-mêmes une niche pour notre chien, il faut savoir que celle-ci ne doit pas être construite n’importe comment. Voici donc quelques conseils basiques pour bien réaliser cet abri pour notre animal de compagnie.

Trouver le bon emplacement pour la niche

Construire une niche pour le chien ne signifie pas qu’il doit rester à l’extérieur. Même s’il doit rester dehors la nuit, il faut lui accorder l’accès à la maison pendant la journée. Cela est essentiel pour qu’il ne se sente pas écarté ni délaissé. Et aussi pour que cela ne génère pas un sentiment d’anxiété et de séparation. Donc, la première étape de ce projet devrait être celle de choisir l’emplacement de la niche. Afin de prévenir des courants d’air hivernaux, il est plus pratique d’orienter la niche vers le sud.

Ensuite, la place de la niche devrait être localisée dans un endroit où le chien passe le plus de temps. Il a sûrement un endroit préféré dans le jardin, un endroit dans lequel il se sent parfaitement à l’aise. Et c’est là l’emplacement idéal pour la niche, car ainsi, le chien n’aura pas beaucoup de mal à s’adapter à sa nouvelle maison. En choisissant les bons matériaux et éléments comme ceux qu’on peut trouver sur le site Fixtout, il disposera de tout le confort nécessaire dans cette maisonnette.

Choisir une dimension appropriée pour la niche

Lors de la construction d’une niche, la considération de la dimension est très importante. Nombreux sont ceux qui pensent que choisir une niche plus grande serait une bonne option. Or, dans ce cas de figure, l’animal aura énormément de mal à conserver sa chaleur corporelle dans un grand espace.

Sauf si la niche en question dispose d’un système de chauffage. L’idéal serait de choisir une dimension dans laquelle le chien pourra juste s’asseoir sans que sa tête heurte le plafond. Et aussi une dimension qui lui permettra de s’allonger confortablement. Par exemple, pour un chien d’une hauteur d’environ 50 cm, on pourrait prévoir une surface d’environ 0,45 m². Pour la hauteur de la niche, on peut ajouter un surplus d’environ 2,5 cm ou 5 cm à la hauteur du chien dans une position assise.

Opter pour une bonne configuration et de bons matériaux

Il faut garder à l’esprit que comme la niche sera placée à l’extérieur, elle sera également exposée aux intempéries. Par conséquent, il faut qu’elle soit faite avec des matériaux capables de résister aux conditions extérieures. Certains professionnels recommandent par exemple un contre-plaqué imperméable bien épais. Notamment d’une épaisseur d’environ 1,3 cm. Le toit et les parois devront être parfaitement étanches pour résister à l’eau, au vent, et à l’usure.

Il est également pratique d’installer un vestibule pour réguler l’entrée d’air dans la niche. La mise en place de joints et de bordures métalliques peut aussi être nécessaire. Notamment pour éviter que l’animal ne ronge et n’abîme sa propre niche. Une fois que la niche sera montée, il faut aussi appliquer un traitement approprié pour le bois. Dans cette étape, il est préférable d’utiliser du vernis ou de la peinture non toxique pour l’animal. Et éviter ceux qui peuvent contenir du plomb.