Le vernis à ongles semi-permanent est-il cancérigène ?

290
Le vernis à ongles semi-permanent est-il cancérigène ?

L’exposition aux rayons ultraviolets, y compris les rayons solaires, comporte un risque accru de développer un cancer de la peau , comme l’ont montré de nombreuses études. Les résultats des recherches dans ce domaine ont conduit des chercheurs et des experts à enquêter sur les effets cancérigènes possibles de l’habitude d’utiliser de l’ émail permanent et semi-permanent . En effet, pour l’application, il est nécessaire d’exposer les ongles à une dose concentrée de rayons UVA, qui présentent un danger non seulement lorsqu’ils sont exposés au soleil, mais également lors de l’utilisation de lampes de bronzage.

Les risques pour la peau de l’exposition aux rayons UV

Il est donc une découverte récente que l’ exposition sans protection aux rayons UV agit sur les risques pour la peau . Plus précisément, les rayons ultraviolets affectent les mitochondries, les éléments qui régulent la respiration cellulaire. Les conséquences peuvent être :

  • perte d’élasticité de la peau
  • moins de ton
  • atrophie de la peau
  • photovieillissement
  • changements pigmentaires
  • élastose solaire
  • changement des vaisseaux superficiels
  • kératoses solaires
  • tumeurs kératinocytaires malignes
  • mélanome.

Les rayons ultraviolets sont également divisés en UV-A et UV-B . Les premiers sont présents toute l’année, du lever au coucher du soleil, et peuvent pénétrer très profondément, provoquant le vieillissement cutané, tandis que les seconds sont responsables de coups de soleil, ainsi que de certaines réactions allergiques. L’ exposition aux rayons ultraviolets est considérée, en effet, comme un facteur de risque pour le développement de cancers de la peau.

Le vernis à ongles semi-permanent est-il cancérigène ?

Pour comprendre le lien entre l’exposition aux UV et le vernis semi-permanent, il est nécessaire de s’attarder sur la composition et le fonctionnement de ce mode d’embellissement. « Ce type de vernis à ongles est composé de certaines résines qui sont appliquées sur les ongles sous forme liquide . Afin de les durcir, vous devez être exposé à une lampe ultraviolette qui polymérise le composé.  » Ce type de technique est spécifique à l’émail permanent et semi-permanent, puisque pour la technique traditionnelle, le séchage et la solidification se font simplement grâce à l’air.

« Les rayons ultraviolets des machines de séchage sont des rayonnements exactement comme ceux du soleil ou des lampes de bronzage très concentrées. » L’interviewé explique que cet élément, combiné à la littérature scientifique qui démontre la corrélation entre l’exposition aux rayons UV et les tumeurs malignes de la peau, a conduit à l’hypothèse que même l’application de vernis à ongles semi-permanent peut être cancérigène . « En particulier, le risque est pour la peau du dos et des doigts des mains , qui sont touchés par les rayons lors du séchage. »

Des centres de qualité et des produits pour assurer la santé

Comme c’est aussi le cas avec les lampes à bronzer qui, bien que considérées comme dangereuses, ne sont pas interdites, les risques liés à l’utilisation de vernis à ongles semi-permanents doivent être reconnus, mais il existe des méthodes d’utilisation prudente . En effet, souligne comment les séchoirs les plus modernes ont une forme en fer à cheval précisément pour éviter que le dos de la main ne soit exposé aux rayons UV. Ils ont également une concentration de rayonnement plus faible , puisqu’ils n’utilisent que ceux nécessaires à la polymérisation de la résine. Une alternative est alors de protéger la peau des mains et des doigts des rayons UV grâce à l’utilisation de gants en nitrile à bouts coupés,qui créent une barrière contre les radiations, ou en appliquant l’application de l’émail sur la peau de crèmes à large spectre de protection solaire .

Vernis à ongles semi-permanent pendant la grossesse : est-ce sans danger ?

Une préoccupation de nombreuses femmes est que le vernis à ongles semi-permanent utilisé pendant la grossesse peut avoir des effets secondaires . Le doute n’est pas qu’il puisse nuire au fœtus, mais qu’il puisse empêcher les ongles, déjà fragilisés, de respirer suffisamment. Le professeur rassure les futures mamans en expliquant qu’il est possible, pour celles qui le souhaitent, de continuer à l’utiliser même pendant la grossesse, en faisant attention à la qualité des produits utilisés par les centres choisis et en communiquant à l’opérateur ou à l’opérateur de la gestation en cours .

Il est vrai qu’il existe un risque putatif, c’est-à-dire rationnellement déduit de ce que l’on sait des rayons UV, que l’émail semi-permanent puisse représenter un facteur de risque de développement de tumeurs cutanées . Cependant, il n’y a pas beaucoup d’études qui montrent que les femmes qui utilisent ce vernis à ongles ont un cancer de la peau des mains plus fréquent. Et, aussi, n’oublions pas qu’il existe justement des outils technologiquement innovants qui peuvent encore réduire les risques.