Plus de clarté concernant la stratégie offshore et ses impacts

89
Plus de clarté concernant la stratégie offshore et ses impacts
Plus de clarté concernant la stratégie offshore et ses impacts

Actuellement, les entreprises sont prises dans une course infernale contre la montre, quelle que soit la nature des activités qu’elles entreprennent. Les résultats doivent être plus accentués tout en gardant la qualité des services ou des produits à proposer, mais aussi dans l’espoir de dépenser moins. Pour atteindre ces objectifs sans encombre, les entreprises sont obligées d’emprunter la stratégie offshore à travers l’externalisation d’un service. Avec un bon collaborateur, cette stratégie apporte énormément davantage et offre une vie pérenne et stable à la société. 

Qu’est-ce que l’offshoring ?

Littéralement, offshore signifie « au-delà des côtes », « au large » ou « en mer ». Externaliser un service par stratégie offshore consiste à confier une tâche à une société implantée dans un autre pays. Par exemple, une entreprise située en France peut attribuer une partie de son service à une société qui se trouve au-delà de la frontière française. Le service de relation client de l’entreprise peut être confié à un centre d’appel Maroc ou à Madagascar ou encore en Inde ou même dans chacun de ces comtés. 

En clair, la stratégie offshore consiste à mettre une partie ou la totalité du service entre les mains d’un ou plusieurs prestataires étrangers. On peut externaliser plusieurs types de tâches telles que la comptabilité, le service rédactionnel, le secrétariat, la saisie de données, ou même la gestion du référencement web. 

Quels sont les inconvénients de la stratégie offshore ?

Même avec le fait que les entreprises trouvent énormément de bénéfice avec la stratégie offshore, il y a comme même quelques inconvénients. Premièrement, la société donneuse d’ordre ne peut pas réellement interagir avec son collaborateur offshore. En cas de problème, tout doit se faire à distance. On sait tout que cela peut être très compliqué des fois. Deuxièmement, les risques sont très grands. Chaque partie peut se retirer sans aucune possibilité de se poursuivre. Troisièmement, les entreprises peuvent tomber sur un prestataire offshore incapable. Le service peut perdre sa qualité et par conséquent, nuire à l’image de la société donneuse d’ordre. Il se peut que le prestataire ne soit pas tout à fait en mesure de gérer ou de maitriser la tâche qu’on lui confie. Il y a aussi la sécurité des données. Sans un bon support technique optimal, il pourrait y avoir des fuites et ce n’est pas bon pour l’avenir de l’entreprise mère. Quatrièmement, il y a cette différence de culture qui s’immisce entre la clientèle et les agents offshores. 

Que peut-on faire pour éviter les mauvaises qualités d’un service offshore ?

Il est difficile de prévoir si tel ou tel prestataire est digne de confiance. Comme vous en tant que chef d’entreprise, vous avez les moyens et les arguments pour convaincre la clientèle de vous choisir. Il en est de même avec les prestataires. Être un bon parleur peut ouvrir des portes, et c’est de ça qu’il faut se méfier. Il faut se reposer sur des critères techniques et spécifiques pour trouver un bon prestataire offshore. C’est comme un recrutement dont les enjeux sont plus importants. Mettez en place un contrat en béton. Il faut s’en tenir à une relation professionnelle, c’est-à-dire prévoir une période d’essai avant de finaliser un contrat.