Quand appeler un couvreur : 5 signes que vous ne devez pas sous-estimer

70

Un toit bien entretenu veillera à son tour sur vous et votre famille. Un toit qui fuit est toujours un signe d’avertissement qu’il faut s’occuper de quelque chose. Il y a plusieurs signes avant-coureurs à surveiller pour éviter un toit qui fuit. Ces 5 indices suivantes vous mettront la puce à l’oreille.

1.      Des bardeaux recourbés ou manquants

Une inspection visuelle de votre toit vous aidera à déterminer s’il y a des bardeaux manquants ou endommagés sur votre toit. Cela peut nécessiter une inspection par un couvreur.

Lorsque les bardeaux s’enroulent, ils perdent leur efficacité imperméable et sont sensibles aux fuites. Les bardeaux manquants sont également une cause fréquente de fuites sur le toit et peuvent être causés par des tempêtes et des vents violents. La saison des ouragans peut contribuer à l’endommagement des bardeaux. Les réparations de toiture pour la saison des ouragans sont donc importantes afin d’éviter tout dommage supplémentaire.

2.     Une ventilation insuffisante du grenier

C’est une bonne idée de vérifier la ventilation de votre grenier de temps en temps. Lorsqu’un grenier ne dispose pas d’une ventilation suffisante, de l’air chaud peut être emprisonné à l’intérieur. Cela peut non seulement forcer votre climatiseur à travailler plus dur, mais aussi cuire vos bardeaux de toit d’une certaine manière. Lorsque les bardeaux de toit sont soumis à ce type de chaleur, ils ont tendance à s’enrouler avec le temps.

Assurez-vous également de vérifier vos chevrons à chaque changement saisonnier, car cela est utile pour identifier les petites fuites existantes.

3.     Des anomalies au niveau de votre plafond

Un moyen facile de rechercher de petites fuites sur le toit est de vérifier votre plafond pour voir si des taches d’eau pourraient y être présentes.

Des fuites peuvent également apparaître autour des cheminées et des évents autour des zones où des solins sont présents. Assurez-vous que ces fuites de toit soient réparées le plus tôt possible, car le traitement précoce d’une fuite peut vous faire économiser des centaines, voire des milliers d’euros plus tard.

4.    Un solin défectueux

Un solin endommagé peut facilement se produire lorsqu’un nouveau toit n’a pas été installé correctement. Il peut également apparaître sur un vieux toit qui commence à sécher et à se fissurer.

Lorsque le solin est en mauvais état, il perd sa capacité d’étanchéité et permet à l’eau de s’infiltrer dans votre maison. Si les dommages ne sont pas trop importants, il est possible de réparer le solin endommagé sans avoir à remplacer tout le toit. Une inspection appropriée du toit par un couvreur expérimenté comme cet artisan https://www.couvreur-varois.fr/ aidera à identifier les zones de solins endommagés.

5.     La présence d’algues et de moisissures

Les algues et les moisissures adorent pousser dans des environnements chauds et humides. Les champignons et les algues sont en suspension dans l’air et peuvent donc être transportés sur votre toit par le vent.

En plus de tacher votre toit, les algues peuvent facilement se développer dans de petites crevasses où il pourrait déjà y avoir une fuite. Une fois que les algues commencent à pousser, elles peuvent endommager davantage le toit et sont difficiles à éliminer. À ce moment-là, l’intervention d’un couvreur est des plus sollicitées.