Ramoner sa cheminée par le haut ou par le bas : quelle technique adopter?

200

Pour nous préserver du froid de l’hiver, la cheminée demeure notre instrument de prédilection. Celle-ci doit être ramonée au moins une fois par an afin d’éviter les risques sanitaires et les risques d’incendie. Le ramonage de cheminée demande cependant de l’expertise et une bonne connaissance des outils et des techniques. Justement, le nettoyage de ses conduits peut s’opérer soit par le bas, soit par le haut. D’entre ces deux méthodes, quelle est la plus efficace ? Laquelle adopter ? Nous répondons à ces questions dans le présent article.

Le ramonage par le bas de la cheminée

Le ramoneur a surtout recours à cette technique lorsqu’il lui est difficile d’accéder au toit de la demeure. Comme vous l’aurez compris, les travaux se dérouleront à l’intérieur de la maison. Pour éliminer la suie, l’opérateur utilise un hérisson pour racler la paroi du conduit. Il s’agit d’une brosse circulaire regorgée d’épine. Cet outil permet de se débarrasser le conduit de toutes les sortes de saletés qui y sont présentes.

En outre, sachez que cette technique de ramonage est à la portée de tous, même les non-initiés. En effet, elle ne requiert aucun savoir-faire particulier. Néanmoins, pour éviter que la suie se dépose sur les meubles, il est primordial de les recouvrir au préalable.

Le ramonage par le bas est apprécié pour la rapidité et la simplicité de sa mise en œuvre. De plus, les dangers liés à sa pratique sont quasiment inexistants puisqu’il n’implique pas de travail en hauteur. Malgré cela, il faudra s’allonger ou s’accroupir devant la cheminée durant toute la durée de l’intervention. Procéder de la sorte vous donnera une meilleure visibilité du conduit lors du brossage. Il faudra de ce fait vous attendre à recevoir de la suie en plein visage. Néanmoins, si vous désirez obtenir un résultat irréprochable, nous vous conseillons de confier cette tâche à ce ramoneur professionnel en Yvelines qui est un expert dans ce domaine.

Le ramonage par le haut de la cheminée

À la différence de la première technique, le ramonage par le haut nécessite que l’on monte sur le toit de la maison. Il consiste à nettoyer le conduit d’aération progressivement en partant du haut vers le bas de la cheminée. Au cours du nettoyage de cette dernière, l’opérateur doit se munir des équipements de protection adéquats. Pour assurer sa sécurité, il doit impérativement porter un casque de protection, un harnais de sécurité, des bottes antidérapantes et se munir d’une échelle. La pratique de ce type de nettoyage implique en effet qu’il se tienne debout pendant quelque temps au-dessus de la cheminée. Ainsi, l’intervenant devra redoubler de vigilance pour éviter les accidents. Ainsi, peu importe le nombre d’étages qui compose le bâtiment, l’intervention n’est jamais sans risque.

Malgré sa dangerosité, le ramonage par le haut demeure facile et rapide à pratiquer. De plus, il s’avère plus avantageux en termes d’efficacité par rapport au ramonage par le bas. En effet, les travaux impliquent l’isolement de la cheminée. Ce qui permet un travail moins taché sur un foyer ouvert.

Il est important de remarquer que les ramoneurs travaillent généralement par le haut. Cette technique est plus efficace et est moins salissante pour l’intérieur de la maison. Elle leur permet également de contrôler l’état de la partie supérieure de la cheminée. Mais lorsqu’il est périlleux, voire impossible, d’intervenir par le haut, le ramonage doit se faire à l’intérieur de la bâtisse et par le bas du conduit. Pour un résultat satisfaisant, il faudra néanmoins s’équiper d’outils adaptés. Il faudra également prendre le soin de protéger les murs et les meubles pour ne pas les tacher. Toutefois, pour nettoyer les traces de suie à l’issue de l’intervention du ramoneur, l’utilisation d’un aspirateur à cendre est préconisée.